IMG-20210706-WA0000.jpg

Après deux saisons très perturbées par le Covid, l’école de danse Les Pointes de l'Avenir a fait son grand retour sur scène pour deux représentations les 3 et 4 Juillet à l'Espace Keraudy à Plougonvelin. Entre les restrictions liées au COVID depuis mars 2020 auxquelles s’est ajouté l’arrêt de Corinne Verdeil pour un heureux évènement, Armelle Soulier – directrice artistique, qui a pu compter sur le soutien du CA de l’école, a porté l’école à bout de bras pendant plus d’une année. Elle s’est adaptée et a su garder le lien avec ses élèves et privilégier les échanges et l’accompagnement à distance en proposant des cours en visio pour tous les niveaux. Un vrai challenge pour cet art dont l'apprentissage passe par les corrections posturales, l’échange physique entre élèves et professeurs. Lorsque la situation s’est améliorée en mai dernier, un travail en extérieur a été mis en place afin de ressouder les groupes, de retrouver une dynamique de cohésion, de partage et d’unité. Ce moyen pédagogique ludique autour de jeux, de la composition, de la création, a permis d’aider les enfants à revenir en limitant le décrochage. Les élèves ont adhéré au projet d’imaginer un travail chorégraphique, sans savoir qu’on pourrait mener un spectacle à terme. Elèves et professeur sont restés motivés malgré les difficultés, gardant l’espoir de pouvoir monter sur scène cette année. C'est chose faite ! Armelle s’est donnée à 100% pour permettre aux élèves de montrer à tous le fruit de leur travail, de la plus belle des manières. Elle a chorégraphié entièrement un spectacle riche en aventures, plein d'humour et d'un niveau technique excellent (certains tableaux ont été primés en concours national). Ce n’est pas moins de 45 tableaux : des duos, des solos, des groupes de chaque niveaux, des pas de six, de la mise en scène…un travail de titan réalisé en moins d’un mois ! Il ne s’agit pas d’une proposition d’enchainement d’extraits chorégraphiques mais bien de l’histoire retracée de Peter Pan, une belle mise en scène, un jeu de théâtralité par des personnages plus vrais que nature. Et à ne pas manquer : la chute finale entre Capitaine Crochet et le crocodile… AIE !

 

Un défi de monter sur scène après deux années sans spectacle pour tous les élèves.

Les tous petits ont aussi participé à ce moment exceptionnel le dimanche 4 Juillet, avec des pièces adaptées à leur niveau, mettant en valeur la joie de danser et de jouer des mouvements.

 

Le samedi soir, vous avez également pu découvrir en première partie et en exclusivitéune création en danse contemporaine: «Parle moi».

Il s'agit d'une collaboration avec un étudiant Lycée Vauban DNMADE créateur en design d’objet : Quentin Wattebled, sur le thème de la noncommunication.

Bravo à tous les danseurs et danseuses pour ce magnifique moment que vous nous avez fait partager !

Nous avons hâte de vous retrouver à la rentrée !

En attendant : reposez vous bien....

Ballet PETER-PAN